L’anti-moustique

Avez-vous déjà sprayé un généreux coup d’Anti-Brumm Forte sur un coup de soleil? Votre visage se retrousse douloureusement à ce cuisant souvenir? Je devine que vous en avez fait l’expérience.

Quand vous allez vous coucher, tout embaumé de ce bouclier radioactif, et qu’il fait encore 40 degrés, cette brûlure vous laisse inonder votre hamac de sueur ainsi qu’une pernicieuse sensation de ne plus pouvoir respirer. Puis, les yeux rivés sur la moustiquaire ou se posent déjà quelques dizaines des premiers assaillants nocturnes, vous partez dans de profonds questionnements philosophiques et existentiels. Finalement, la chikungunya ou la dengue hémorragique ne serait-elle pas une alternative préférable à l’anti-moustique? En plus, l’Anti-Brumm, ça ne marche pas! Pour préserver votre innocence et votre intégrité psychologique, j’ai préféré ne pas publier de photos de mes jambes après 10 nuits sur le terrain. Croyez-moi donc sur parole.

Cependant, il existe une solution! Pour les aventuriers des tropiques ou les gens qui se font systématiquement dévorer par ces charmantes créatures, je vous la livre de bon coeur! C’est naturel, bon marché, simple à faire, ça fonctionne mieux que les anti-moustiques chimiques qui décolorent vos habits et votre peau, et vous pouvez le portez la journée sans craindre les coups de soleil si vous appliquez de l’écran total. Je dirai même plus, cette potion hydrate votre peau et la rend toute douce sans laisser de film gras ou salir les habits. Mon anti-moustique miracle s’est vidé dans mon sac hier pendant un voyage en bus. Ayant survécu aux émanations à l’ouverture du-dit sac, après une quinte de toux qui m’a arraché un demi-poumon et m’a laissé sans voix depuis, les yeux brûlés et larmoyants, haïe par mes compagnons de chambre, j’ai décidé de lui rendre hommage en vous exposant sa recette.

Huile de Neem 100 ml

Huile essentielle de géranium rosat 10 ml

Huile essentielle de citronnelle 10 ml

Huile essentielle d’eucalyptus 10 ml

Pour les huiles essentielles, vous les trouvez très facilement en magasin spécialisé ou en pharmacie en Suisse. Pour l’huile de neem, c’est plus compliqué. Je pense que c’est pour sa suave odeur que les helvètes ont banni cette concoction du pays, mais vous pouvez la trouver en France. Quand vous l’aurez trouvé, reniflez avec précaution et vous comprendrez pourquoi ça fonctionne sur les moustiques. Cela vous évoque ce souvenir du collège, quand vous aviez oublié un tupperware de poisson bordelaise dans votre casier le semestre d’avant, et que vient le pénible moment de l’ouvrir pour le nettoyer. On en a tous pleuré, je sais. Vous allez vous dire que si vous vous appliquez cette huile brunâtre aux miasmes terrifiants sur la peau, vous allez être pris de panique et essayer de vous fuir vous-même, sombrant dans une folie suicidaire irrémédiable. Mais mélangée aux huiles essentielles, elle perd un peu de sa puissance, et l’odeur devient presque agréable. Presque. Sinon rajoutez quelques gouttes de l’huile essentielle. Appliquez-en très peu, elle s’étale facilement sur la peau et sera suffisamment efficace en petite quantité. Vous avez compris pourquoi.

Sur ce, une douce nuit sans piqûre à tous! Et une petite photo pour vous montrer que le soir n’amène pas que des moustiques 🙂

Légende ©Judith Bovard/2015

Légende ©Judith Bovard/2015

Judith Bovard, Barrancabermeja, 18 mai 2015

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s